Réunion avec Mr le MAIRE

Compte rendu de la Réunion avec la Mairie du 11 Décembre 2014

Nous avons souhaité cette réunion avec la nouvelle Municipalité pour exprimer un certain DSCF1508nombre d’idées auxquelles nous tenons et avoir un échange constructif sur celles-ci.

S’agissant d’un travail commun au sein de l’Association, il nous a semblé important de rédiger un document précisant ces idées. Il servira de base d’échange pour la réunion et de support pour notre Site Internet où paraîtra un article sur cette réunion.

 

1 – Nous apprécions la modification de la largeur du trottoir du 111 Rue Charles Michels suite aux échanges de notre Association avec la Mairie. Le retrait supplémentaire de près d’un mètre et sa cession à la Commune améliorera l’espace trottoir et mettra aussi l’immeuble et ses espaces végétalisés en valeur.

Commentaire : L’association a bien rempli son rôle

2 – Nous souhaitons vivement que l’Atelier Aménagement Habitat continue sa mission et que les habitants du quartier concerné par un projet soient consultés. Certes le Service Urbanisme avec les élus en  vérifient la pertinence et la conformité, mais pour être complet, les voisins concernés doivent pouvoir donner leur avis. C’est une démarche qui peut permettre d’améliorer la Qualité des projets et une bonne façon d’éviter des recours dommageables pour tout le monde. Nous sommes persuadés que dans très peu de temps il faudra faire preuve de plus d’imagination pour améliorer la qualité de notre environnement citadin. (Cf le livre de Jack Lang : Ouvrons les yeux*). Nous sommes persuadés que les bons promoteurs en sont tout à fait capables, mais, aujourd’hui, il faut les y « pousser ». Cela leur permettra d’ailleurs de se démarquer des mauvais.

Ce lundi (8 Décembre) le Conseil municipal a rétabli l’Atelier Aménagement Habitat. Mr Antonakios est chargé de le faire fonctionner.

*A cette occasion, un exemplaire de ce livre a été offert par notre Présidente à Mr le Maire.

3 – Nous venons de constater qu’un permis de construire 42 logements au 118 Rue Charles Michels a été déposé, à notre connaissance, sans aucune concertation avec les Habitants du Quartier et sans examen par l’Atelier Aménagement Habitat. L’application de cette Procédure appliquée depuis de nombreuses années par la Mairie a largement fait ses preuves, même si elle est perfectible. Nous regrettons vivement l’abandon de cette démarche. Devant le maintient de cette procédure, propre à Fontaine, voire son renforcement, la Métropole ne pouvait en aucun cas nous priver de cet instrument indispensable à la bonne maîtrise de notre Urbanisation.

Une réunion des habitants est programmée ce mardi 16 Décembre à 18h00 Salle Marat.

Le périmètre d’invitation a été fixé par le Service Urbanisme. C’est au promoteur de l’opération d’inviter les habitants concernés 15 jours avant la réunion. Les invitations n’étant pas arrivées, le promoteur contacté indique qu’elles seront déposées dans les boites aux lettres ce vendredi au plus tard. Mr Antonakios nous prie de l’informer si ces invitations n’arrivaient pas comme prévu. D’après lui, il s’agit d’un bon projet avec des maisons individuelles. Il est important que les habitants s’expriment et puissent proposer des améliorations. L’association rappelle qu’elle tient à une largeur de trottoir d’au moins 2 mètres et qu’il fallait s’attendre à une ferme réaction de sa part  si ce n’était pas le cas.

4 – Nous sommes très inquiets du passage du PLU au PLUI et savons que la Mairie prépare son nouveau PLU. Nous souhaitons vivement être écoutés pour cette élaboration car le moindre recours en annulation serait très dommageable pour notre Commune. Nous espérons que nos élus fontainois concernés siégeant à la Métropole défendront l’indépendance des Communes pour leur Urbanisation en élaborant des orientations générales communes mais aussi en tenant compte du passé et des aspirations des habitants de chacune des Communes concernées.

L’acte règlementaire pour la Révision du PLU a été effectué. S’agissant d’une Révision (non une Modification), des réunions avec les habitants sont règlementairement possibles et seront organisées pour une réelle concertation.

Après le 1er Janvier 2015, la Mairie de Fontaine continue d’instruire et délivrer les permis de construire, comme actuellement. Pour les petites communes dont les P. C. étaient instruits et délivrés par l’Etat, ce sera du ressort de la Métropole.

Le PLU révisé doit être conforme au Grenelle de l’environnement, au SCOT, au PLH et au PLD.

L’élaboration du PLUI (Métropole) inexistant à ce jour prendra du temps et pourrait coûter 1 Million d’Euros.

La maîtrise du foncier est transférée à la Métro au 1er Janvier. Le droit de préemption actuellement de 2 mois pourrait s’allonger.

Une délibération de Novembre engage une Modification du PLU. S’agissant d’une Modification, il ne peut pas réglementairement  y avoir de concertation avec les habitants( sinon ça devient une Révision) en dehors de l’Enquête Publique prévue pour Mai-Juin 2015. Il s’agit d’une sorte de PLU provisoire reprenant en partie la Modification annulée par le Tribunal Administratif et des mises à jour.

5 – Dans la modification N°1 du PLU, un terrain en face de l’école maternelle Maurice Audin avait été réservé pour un futur groupe scolaire. Suite à l’annulation de cette modification, la suppression d’une classe maternelle et malgré la récente mise en service de la Cantine, de nombreux parents d’élèves souhaitent maintenant avoir une idée des orientations pour la scolarisation future de leurs enfants.

La commune doit d’abord réaliser l’école Robespierre. A ce jour, rien n’est programmé pour les 2 écoles du quartier et dans les 10 ans à venir, il ne devrait pas y avoir de changement.

Par la suite, les Portes du Vercors sont à considérer et si un nombre significatif de logements étaient construits, la question se poserait naturellement

6 – Les visites de quartier sont importantes pour le dialogue direct avec les habitants concernés. Nous avons bien noté que le jour (lundi) sera changé et qu’une réunion en salle clôturera la visite.

7 – Très attachés à la Trame Verte et Bleue et en particulier la liaison le long du Vivier entre le Parc de la Poya et le Parc de l’Ovalie, nous attendons, pour l’avenir, qu’il soit un espace de convivialité, de respect de la nature, de détente et d’animation sportive.

La présence de Géant dont le déplacement n’est plus prévu ne permet pas de découvrir le Vivier dans ce périmètre.

8 – D’anciens Fontainois se souviennent du temps où ils allaient demander au responsable de la Carrière Dotto de leur ouvrir le robinet alimentant leur  » Piscine » : il s’agissait du grand bassin du Parc de la Poya où l’eau arrivait après être passée dans les cascades situées au-dessus. Notre ambition, c’est qu’un jour prochain cet ensemble soit remis en état.

C’est à Mr Dutroncy, Adjoint à l’environnement de voir ce qui peut être fait pour avancer sur ce sujet.

9 – La Ferme de l’Abbaye est dans un triste état, mais s’agissant de la Mémoire de Fontaine, nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour conserver cet ensemble remarquable et plein de souvenirs pour beaucoup. La sauvegarde du Château de La Rochette, une réussite aujourd’hui appréciée est l’exemple à suivre.

Si les autorités (p. ex. les Batiments de France….) manifestaient un intérêt pour sa conservation, Mr le Maire peut refuser un permis de démolir. Il faut noter que la proximité de pipelines pose des problèmes règlementaires pour recevoir du Public en nombre important (>100). La volonté existe de conserver ce Bâtiment, mais il faut en trouver le bon usage. Mr le Maire indique que le propriétaire serait prêt à céder le tènement concerné par la Ferme pour l’€ symbolique à qui aurait un projet pour sauver cet ensemble.

10 – L’Orangerie est un très beau bâtiment dans un très beau cadre. Il a servi récemment à la mise en valeur d’activités artistiques. Citant Jack Lang : Ce n’est pas manquer d’imagination que de vouloir conserver des monuments qui ont perdu leur usage, c’est au contraire avoir confiance en celle des hommes pour les réinventer.

Ce serait bien de pouvoir mieux l’utiliser y compris avec un Privé

11 – L’église de La Nativité est le plus vieux bâtiment de la Commune et son passé chargé d’histoire. A ce titre, elle mérite d’être mise en valeur, indépendamment de toute considération purement religieuse.

Un courrier de l’Union Paroissiale a été adressé à Mr le Maire concernant des travaux d’entretien courant. Celui-ci n’a pas encore été analysé mais, comme par le passé, ces travaux devraient être normalement effectués.

12 – Dans notre Site Internet, nous avons développé 2 idées importantes pour nous, concernant l’Urbanisation future :

  • 1 – Pour les nouvelles constructions, nous souhaitons vivement qu’elles soient implantées à au moins 5 mètres du bord du trottoir existant : 2 mètres de trottoir et 3 mètres pour une végétation optimisée. Puisque le PLU impose aujourd’hui 20% d’espaces verts autant qu’ils soient visibles pour un maximum d’habitants. Une telle disposition donne de la Rue une impression d’espace de liberté et préserve un peu l’avenir. Nous sommes d’ailleurs très étonnés qu’une telle disposition ne s’impose pas d’elle-même.
  • 2 – L’aménagement de la Rue Eugène Charbonnier est une réussite que nous souhaitons vivement voir copié pour les rues que nous qualifions de Desserte.

La présence de 3 mètres d’espace verts devant un immeuble semble en rebuter certains : le promoteur et la Ville qui anticipent des difficultés de propreté et d’entretien et les futurs acheteurs qui préféreraient payer pour des espaces verts à jouissance privée.

Aux endroits où existe déjà un front bâti, ce n’est pas applicable.

Concernant l’exemple de la Rue Charbonnier, il est effectivement très intéressant.

( Note de l’Aqam : Ces idées méritent une suite )

13 – Lors de l’élaboration des projets pour le Château de La Rochette, il avait été question de réaliser une Salle Festive qui fait défaut à notre Commune.

La difficulté première majeure est de trouver un endroit adapté où quelques nuisances sonores soient supportables.

14 – Dans le Parc de la Poya, il y a plein de centres d’intérêt non mis en valeur, tels que la source du Vivier qui n’a rien à envier à la source de la Loire, des résurgences et une succession de bassins en train de se dégrader. Il est urgent d’élaborer un plan à long terme de conservation et d’utilisation de cet espace.

A voir avec Mr Dutroncy.

15 – Lors de la présentation du projet d’ensemble de l’EHPAD, notre Association n’a pas adhéré au choix qui avait été fait. Il est ressorti des enquêtes que nous avons effectuées que les pensionnaires ont absolument besoin d’un Parc suffisamment grand pour leur agrément, leur santé physique et morale et y recevoir leurs petits enfants. Or, ce Parc existait avec en plus la bonne orientation et des nombreux arbres magnifiques. Il convenait parfaitement pour recevoir 94 pensionnaires. Nous avons combattu, en vain, l’idée que les pensionnaires ne vont pas dehors.

L’implantation de logements intergénérationnels à proximité est, certes, une initiative louable.
Le choix d’un site adapté est difficile et ne permet pas forcément une réalisation idéale.

En ce sens, nous comprenons le choix qui a été fait.

Nous avions demandé que le bâtiment soit décalé côté Rue Eugène Charbonnier et que tout le terrain non occupé par le bâtiment soit disponible pour les Résidents. Nous avons pu constater que le nouveau Permis de construire en tenait compte. Par contre, nous avons signalé la présence d’escaliers, pour nous incompatibles avec ce genre d’Etablissement où tout doit être de « plein pied ».

Aujourd’hui, bien qu’ayant combattu ce choix, nous voulons que le résultat soit une réussite et nous nous investirons dans ce sens.

16 – Quand il a été question de l’accès au chantier, il s’agissait de construire l’EHPAD en premier avec un accès direct à partir du Boulevard Paul Langevin. Aujourd’hui que les logements intergénérationnels sont terminés, il parait difficile de maintenir cette option. De toute évidence, les riverains subiront d’importantes nuisances. En conséquence, un courrier vous sera adressé afin qu’une réunion avec les personnes concernées soit organisée par vos soins pour :

1 – Informer et élaborer un processus assurant la Sécurité des biens et des personnes.

2 – Proposer et s’engager sur des mesures compensatoires pour ces nuisances.

17 – À différentes reprises, des projets d’aménagement des environs de l’EHPAD, entre autres avec des plantations d’arbres, ont étés montrés aux habitants, toujours à titre indicatif. Maintenant que la Résidence Les Pyramides a donné son accord pour céder du terrain à la Ville, nous pensons que le moment est venu de nous réunir pour avancer sur les aménagements futurs du quartier ainsi que sur la sécurité en particulier face à la maternelle Maurice Audin, déjà évoquée en visite du Quartier.

Concernant les points 15 à 17, l’étude du chantier est en cours.

Ce Chantier sera important, mais il devra rester propre et sécurisé.

Les Services Technique de la Ville devraient terminer leur étude pour la fin du mois.

Il appartient aussi  aux habitants de rester vigilants pendant toute la durée du chantier

Concernant les aménagements et la Sécurité du chantier, Mr le Maire incite l’Association à provoquer une réunion à laquelle la Mairie s’associera. (NdL’Aqam : ce sera fait prochainement)

18 – D’une façon générale, notre Association veut s’investir dans tout organisme de réflexion sur le genre de sujets cités plus haut. Nous nous faisons fort de trouver des habitants motivés pour ces différents sujets.

Mr le Maire nous exprime toute sa satisfaction sur ce dernier point